La prochaine promo de Komuno démarre le 30 janvier, les inscriptions sont ouvertes !

Comment lancer une MVC (Minimum Viable Community) ?

Comment valider le lancement de votre communauté ? Optez pour la technique de la MVC (Minimum Viable Community) pour avancer avec impact !

Alexandre Louapre
6/6/2022
6 min de lecture
https://komuno.club/blog/mvc-minimum-viable-community

Vous avez décidé de lancer votre communauté de marque et voulez aller vite et bien ? Minute papillon ! Rome ne s’est pas faite en un jour - et c’est pareil pour les communautés. Avant de fédérer une communauté de plusieurs centaines ou milliers de personnes, il vous faudra commencer par lancer votre MVC (Minimum Viable Community). 

La notion de MVC, que l’on doit à Kevin Kelly, consiste à se concentrer dans un premier temps sur l'acquisition et l’engagement de ses 1000 premiers membres. 1000 fans de votre marque et de son produit, que vous allez chouchouter afin d’adresser parfaitement leurs besoins.

L’objectif de votre MVC est donc de développer et d’entretenir une relation très forte avec ces 1000 personnes. Pendant cette phase, vous devez vous concentrer uniquement sur la valeur que vous pouvez leur apporter. D’après notre expérience, c’est la stratégie la plus efficace pour faire grandir rapidement sa communauté. Mais aussi pour rester motivé et ne pas se décourager en se fixant des paliers de réussite trop élevés !

Lancer sa Minimum Viable Community se fait en 4 étapes : 

  1. Définir son objectif ; 
  2. Apprendre à connaître ses futurs membres ; 
  3. Poser la première strate de sa communauté ; 
  4. Créer son Member Journey. 

Étape 1 : identifer ses objectifs communautaires

Même si cela peut faire partie de vos motivations, créer une communauté ne répond pas uniquement à une pulsion empathique ou une lubie. On ne lance donc pas une MVC comme un objectif en soi (ou parce que l’on voit d’autres marques le faire). Mais plutôt parce qu’on a clairement identifié l’impact que cette dernière aura sur le développement de son entreprise !

Votre stratégie communautaire doit donc être clairement intégrée à votre stratégie business

Cela implique que toutes les actions que vous allez entreprendre pour lancer et animer votre communauté permettront d’atteindre un objectif business. Ce dernier n’est d'ailleurs pas obligatoirement financier. Au-delà de la perspective de faire grandir votre base d’utilisateurs, et donc de booster votre chiffre d’affaires, une communauté peut vous apporter de la visibilité, de la crédibilité, ou même de nouvelles idées. 

La première étape pour identifier l’objectif de votre communauté est donc de cibler le plus gros frein que rencontre votre organisation pour scaler. Il peut s’agir d’un manque de confiance de la part de vos persona, ou de la complexité de votre offre. Ou encore du manque de ressources ou d’expertise pour produire du contenu autour de votre marque ! 

Heureusement, il existe un framework bien utile pour cadrer vos objectifs…

Le modèle SPACES

Pour ancrer votre communauté dans un domaine de valeur bien précis, vous pouvez vous aider du modèle SPACES. 

Ce dernier identifie en effet 6 potentiels objectif de toute Minimum Viable Community :

  1. Support : votre communauté servira d’espace d’entre-aide pour vos utilisateurs (comme pour BlaBlaCar) ;
  2. Produit : pour se développer, votre organisation a besoin d’innover en continu. Votre communauté devient donc un incubateur d'idées (comme Lego avec Lego Ideas) ;
  3. Acquisition : votre MCV sera un vivier d’ambassadeurs qui porteront la voix de votre marque et la feront gagner en visibilité. Un parfait exemple de ce type de communauté est celui de la marque de vêtements de yoga Lululemon ;
  4. Contribution : ce sont vos membre qui produisent du contenu pour vous (comme l’application Duolingo et son incubateur de cours) ;
  1. Engagement  : votre objectif est de créer un espace où les membres échangent et apprennent de leurs expériences respectives ;
  2. Success : votre communauté permet à ses membres de mieux se former à un sujet spécifique (comme pour Ignition Program).

Étape 2 : connaître ses membres pour mieux répondre à leurs besoins

Maintenant que vous avez identifié sous quel angle vous souhaitez attaquer le lancement de votre communauté, c’est le moment d’entrer dans la phase de recherche. Cette étape est cruciale pour vous familiariser avec les attentes et challenges que rencontrent vos membres. Mais aussi, pour consolider la valeur que leur apportera votre communauté !

La méthode de recherche classique consiste à envoyer des emails personnalisés à vos clients / utilisateurs les plus actifs.  N’hésitez pas non plus à prévoir des cafés (une trentaine) pour échanger avec eux. Pour que cela fonctionne, il faut que ces moments d’échange soient : 

  • Informels (pour mettre à l’aise vos futurs membres) ;
  • Préparés (mais pas trop non plus) ; 
  • Centrés sur vos interlocuteurs (interdit de parler de soi)
  • Ouverts : posez des questions qui donnent la parole à vos futurs membres. Par exemple “quels sont tes challenges” ou “comment je pourrais t’aider à les surmonter” ?
  • Réflexifs : demandez des feedbacks sur votre offre, et les points qui peuvent être améliorés. 

Notre méthode de recherche version “guerilla”

Comme vous vous en doutez, cette étape de recherche peut vous demander beaucoup de temps. Pour en maximiser le ROI, vous pouvez adopter une approche plus “guerrilla”. Par exemple, en organisant un petit évènement privé qui réunira vos power members

Lors de son passage chez La Crème de Crème, notre co-fondateur Alexandre a ainsi envoyé une invitation aux 50 membres les plus actifs sur la plateforme pour participer à un atelier informel autour de bières et de pizzas. 

Une bonne pratique que nous vous invitons à reproduire, puisqu’elle permet d’impliquer vos membres dans le lancement de votre MVC. C’est d’ailleurs notre secret ultime pour assurer son succès. Plus vous impliquez vos membres, et plus vous les engagez !

Concrètement, vous allez donc pouvoir lancer un CRM avec les coordonnées des membres à contacter. Ce dernier vous permettra ensuite de collecter les commentaires et les feedbacks partagés lors de l'événement. 

Pour maintenir cette dynamique une fois l'évènement terminé, pensez aussi à créer un groupe en ligne (un Slack, par exemple). Ce dernier vous permettra de rester en contact et de poursuivre les échanges (mais aussi d’en garder une trace écrite) !

Étape 3 :  lancer sa MVC en créant une landing page

La troisième étape pour lancer sa Minimum Viable Community consiste à la matérialiser ! Pour cela, vous pouvez créer une landing page, soit un site web d’une seule page

Pour faire de votre landing page un véritable member’s magnet, il y a trois éléments essentiels à respecter : 

  • La structure
  1. Mettez le paquet avec un header présentant votre proposition de valeur ;
  2. N’oubliez pas d’ajouter un encart de type social proof (avec des témoignages de membres, vos éventuels partenaires) ;
  3. Prenez également le temps de bien détailler les avantages à rejoindre votre communauté.
  • Le copywriting : centrez votre communication sur la valeur qu’apporte votre communauté à ses membres ;
  • Le CTA (Call to Action) : l’appel à l’action (souvent un bouton) qui vous permettra de convertir les visiteurs en potentiels membres. Et surtout de collecter de la donnée (emails, noms, etc.) !

N’hésitez pas à vous inspirer de ce que font les autres communautés pour créer votre landing page

Regardez par exemple du côté des américains, qui ont de très bonnes pratiques en marketing et copywriting. C’est le cas par exemple d'Ironclad, dont le header insiste sur la possibilité de rejoindre la “meilleure communauté mondiale”. Mais surtout d’être là où le futur de son industrie est en train de s’écrire. Un autre bon exemple à suivre est celui de Matera. Cet outil de gestion de syndicat bénévole met parfaitement en avant les avantages à rejoindre sa communauté (les ressources qu’elle peut leur apporter). 

Étape 4 : tracer son member journey

Vous avez désormais vos objectifs, vous avez compris vos membres et vous avez une landing page sexy ! Il ne vous reste maintenant plus qu’à tracer le parcours que vont suivre les futurs membres de votre communauté.

C’est ce que l’on appelle le member journey. Autrement dit, une représentation graphique (avec des cases et des flèches) que vous pouvez réaliser sur une feuille de papier ou un Figma. 

Cette étape vous permettra d’avoir une idée très concrète du cheminement que vous souhaitez mettre en place pour recruter et accueillir les nouveaux membres de votre MVC. 

Pour concevoir votre member journey, plusieurs outils sont :

📝 Un formulaire de contact : que vous pouvez créer et automatiser avec Zapier

⚙️ Un outil de gestion des leads ; en vous servant d’un CRM ou de Notion ;

✋ Un système d’acceptation ou refus des demandes de nouveaux membres. Pour que ce dernier marche, il vous faut des critères très clairs et des outils efficaces pour automatiser les mails de refus ou d’acceptation !

🌊 Un onboarding bien rodé : réfléchissez aux règles que vous allez mettre en place dans votre communauté. N’oubliez pas non plus de définir la manière dont vous allez les partager aux nouveaux membres. Vous pouvez aussi imaginer un système de cohorte pour faciliter l’onboarding de plusieurs membres à la fois.

Vous êtes désormais prêt.e pour lancer une communauté qui dépote ! Nous espérons que cet article vous aura donné de bonnes pistes de réflexions et outils pour lancer votre MVC. 

Si vous souhaitez aller plus loin, Komuno propose aussi des sessions de formation de 6 semaines, pour creuser votre stratégie communautaire. Rendez-vous sur la page de la formation pour en savoir plus !

Partager cet article
https://komuno.club/blog/mvc-minimum-viable-community
Photo de profil d'Alexandre Louappre
Alexandre Louapre
Co founder
RECEVEZ LES MEILLEURES RESSOURCES DIRECTEMENT PAR MAIL
En cliquant sur “Accepter”, vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil afin d'améliorer la navigation sur le site, d'analyser son utilisation et de contribuer à nos efforts de marketing.